Post thumbnail

Team Of The Week Semaine 8

La huitième équipe de la semaine ? Déjà ? Et oui, FUT revient cette semaine avec un nouveau squad qui, s’il n’est pas le plus emballant all-time, possède quelques gemmes à même de renforcer de manière significative votre onze type. Au menu, beaucoup de Ligue 1 et de Premier League et un peu de Bundesliga et de Liga. On vous dit tout.

Gardien

84 – Lukas Hradecky

Francfort, Bundesliga

Primordial dans la victoire de l’Eintracht Francfort contre Brême (2-1) vendredi dernier, le successeur en 2015 de Kevin Trapp dans le but des allemands voit enfin son bon début de saison récompensé par une sélection cette semaine.

En passant sa carte de 81 à 84, EA a gâté le joueur de 27 ans et lui donne une vraie légitimité à un coût abordable (entre 20 et 25 000 crédits). Le plus de cette carte ? Une note réflexe à 88 qui rendra le dernier rempart du club du Rhin-Main très costaud sur sa ligne et en face à face.

En revanche, niveau entente, sa nationalité finlandaise ne rend pas les choses idéales et tend à rendre difficile une association parfaite avec votre charnière centrale Bundesliga.

Défenseurs

84 – Leighton Baines – DC

Everton, Premier League

Fidèle de chez les fidèles puisque chez les Toffees depuis 2007, l’arrière gauche international anglais a inscrit ce week-end sur penalty le but de la victoire contre Watford (3-2) dans le temps additionnel.

Solide à la base, sa carte à 82 passe à 84 avec toujours autant de polyvalence puisque sa statistique de vitesse à 72 est aussi sa plus basse parmi les six critères majeurs de notation. Ses statistiques de tir et de passe sont les deux augmentant le plus avec un beau +4 dans les deux cas pour grimper respectivement à 75 et 84, pas mal pour un défenseur par ailleurs solide défensivement.

Son prix est le reflet d’un championnat hyper-onéreux et d’un manque d’arrière gauche de gros niveau en Premier League. Il vous faudra donc entre 45 et 50 000 crédits pour vous offrir le défenseur d’Everton.

89 – Mats Hummels- DC

Bayern Munich, Bundesliga

Impérial dans la victoire des Munichois dans le Klassiker contre Dortmund (1-3), Hummels est l’un des trois représentants de son championnat cette semaine. Mais s’il n’est pas seul, le défenseur central du Bayern reste clairement le joyau le plus éclatant de ce tiercé.

Déjà cotée, sa carte à 88 gagne un point et subit un boost global avec des statistiques en hausse de un ou deux points. On appréciera sa note « défense » à 90 qui le rendra impassable dans les petits espaces. En revanche, n’espérez pas voir Hummels courir le 100 m en 10 secondes, lui qui affiche une statistique vitesse relativement basse pour un joueur de ce calibre (66, en progression de deux points).

Il vous faudra environ 270 000  coins pour vous offrir le géant allemand, un coût certain pour une carte n’augmentant au final que d’un point par rapport à la régulière qui est bien plus abordable (45 000).

81 – Steve Cook – DC

Bournemouth, Premier League

Le défenseur central anglais a, à l’instar de Baines, offert la victoire à son équipe dans le temps additionnel samedi dernier à Saint-James Park contre Newcastle (0-1). Trois points permettant au club du sud de l’Angleterre de sortir de la zone rouge.

Du coup, EA a décidé de booster le capitaine des Cherries façon taureau : +4 sur l’ensemble de la carte ! Ses statistiques les plus importantes, la défense et le physique, gagnent cinq points (de 77 à 82) et deviennent honorables. On remarquera aussi un +9 en dribble (de 61 à 70) plus fun qu’utile mais tout est bon à prendre.

A 18 000 coins, il constitue une bonne alternative pour les joueurs souhaitant un central solide et à l’aise techniquement. Son club n’est pas idéal pour l’entente de l’équipe mais sa nationalité anglaise compense.

Milieux

84 – Daniel Parejo – MC

Valence FC, Liga

Le capitaine valencien a été monstrueux dans la victoire des siens 3-0 contre Leganés avec notamment un but, le premier de son équipe. C’est donc logiquement qu’il intègre cette TOTW 8 avec une carte à 84, en hausse de +2 par rapport à la carte basique.

Passeur surdoué, l’espagnol voit sa statistique en la matière être augmentée à 89 (en hausse de +2) pour devenir une sorte de référence en Liga. Son tir et son dribble passent, avec le boost, le cut des 80 pour dessiner une carte polyvalente où seul un défaut perdure : le manque de vitesse (54, en hausse de +2). Petite cerise sur le gâteau, son pied faible (le gauche) à 4 étoiles.

Le rapport qualité/prix de cette carte devrait vous faire songer à prendre « Danny » Parejo : 26 000 coins pour un passeur d’élite à la qualité de frappe indéniable, c’est cadeau ! En plus, sa nationalité espagnole ainsi que son club rendent son insertion dans votre team Liga à priori facile.

82 – Paco Alcacer – MD

FC Barcelone, Liga

Paco Alcacer, un milieu droit ? C’est en tout cas là où était aligné l’attaquant de formation contre Séville le week-end dernier, pour une victoire 2-1 dans ce choc de la Liga. A la clé, un doublé pour l’ancien joueur de Valence. Un pari réussi, donc.

EA a voulu marquer le coup en donnant un gros boost à la carte régulière quelque peu quelconque d’Alcacer (79). Avec un beau +3 pour passer à 82, le joueur de 24 ans devient tout de suite plus intéressant. 77 en vitesse contre 73 anciennement, 83 en tir contre 78, 70 en passe contre 62 avant… bref, l’upgrade est conséquente. Il paraît cependant compliqué d’aligner vraiment ce dernier en tant que milieu droit. En cause, une statistique « défense » très faiblarde (34).

Pour une somme comprise entre 13 et 16 000 coins, vous pourrez vous offrir un joueur espagnol du FCB, soit la base de toute bonne entente dans une équipe Liga. Mais le manque de clarté dans le poste réel d’Alcacer pose quand même question.

82 – Divock Origi – MD

Wolfsburg, Bundesliga

Même si le VFL n’a pas gagné (3-3 contre le Herta Berlin), Origi a livré la copie la plus solide de sa saison, une prestation ponctuée d’un but à l’heure de jeu.

Tout comme Alcacer, la carte boostée de l’ancien lillois le fait passer d’attaquant de pointe au poste de milieu droit. Et tout comme Alcacer, c’est avec un 82 (contre 78 pour la regular) qu’il s’installera, ou pas, sur le côté droit de votre équipe. 77 en passe (à +9 !), 82 en dribble (+7), 84 en tir (+8) et enfin et surtout 87 en vitesse (+4)… le Origi nouveau est boosté aux hormones. Seul défaut en rapport avec son changement de poste : sa défense fait pâle figure pour un milieu latéral (35).

Pour l’avoir testé, nous ne saurions que vous conseiller le belge dans votre équipe. Rapidité, puissance, réalisme, ce dernier possède tous les atouts pour devenir un élément important de votre effectif. En plus, le fait qu’il soit belge peut arranger au moment d’étudier l’entente future de votre équipe. Son prix situé aux alentours des 40 000 coins ne doit pas vous effrayer, Origi en vaut largement la peine.

Attaquants

82 – Bertrand Traoré – AD

Lyon, Ligue 1

Cela aurait pu être Fekir, c’est finalement un autre Lyonnais, Traoré, qui est récompensé de la victoire éclatante dans le derby ASSE – OL (0-5).

Sa carte 78 grimpe à 82 mais là n’est pas le plus important. S’il avait précédemment 69 en tir et 70 en passes, ces deux stats prennent un bon +10 chacune pour devenir tout de suite beaucoup plus jouables. On n’omet quand même pas de rappeler l’énorme talon d’Achille du burkinabé : son pied faible, le droit, à 1 étoile ! Ouch…

Le lyonnais ne vous coûtera que 15 000 crédits et pourrait devenir votre joker de luxe en sortie de banc, là où sa vitesse (90) fera la différence face aux jambes fatiguées des adversaires.

 

84 – Florian Thauvin – AD

Marseille, Ligue 1

Quatre attaquants dont trois de Ligue 1 ? Cocorico ! Si Thauvin figure cette semaine dans l’équipe de la semaine, c’est parce qu’il a participé au démantèlement du SM Caen avec un doublé probant.

S’il était à la base déjà intéressant avec une carte à 82 relativement complète, son upgrade à 84 retouche surtout ses statistiques « tir » (81, contre 76 auparavant) et « dribble » (86 contre 83). Au-delà de ça, la vitesse de Thauvin reste respectable sans être monstrueuse (84, à +2), ce qui contribue d’ailleurs à le rendre abordable financièrement parlant.

Abordable ? Vraiment ? Oui, puisqu’il vous « suffira » de 24 000 crédits pour vous offrir un ailier droit de talent. Un montant rendu également faible par le fait que le joueur de l’Equipe de France évolue en Ligue 1… pas de quoi faire rêver, autrement dit.

86 – Mohamed Salah – BU

Liverpool, Premier League

Joueur FIFA par excellence, Salah est devenu cette année dans le nord de l’Angleterre un vrai bon joueur tout court. Son doublé contre West Ham dans la victoire des Reds (1-4) est là pour le rappeler : Salah prend mieux les espaces que n’importe qui au monde, ou presque.

Il faut noter que c’est déjà la deuxième carte boostée de l’international égyptien et que celle-ci est logiquement encore meilleure que celle « Héros International ». Si FIFA n’ose pas trop toucher à la vitesse presque légendaire de l’ancien de la Roma(94 contre 93 pour la regular), ces derniers se permettent quand même de mettre Salah à +8 en tir (81) et +7 en physique, le rendant vraiment utilisable en pointe. Le gros défaut de Salah perdure cependant avec un pied droit à deux étoiles seulement, ce qui est un peu gênant quand on parle d’un joueur à 370 000 crédits.

85 – Kylian M’Bappé – AD

PSG, Ligue 1

The Cream of the crop”, le joyau de la couronne… toutes les expressions sont bonnes quand il s’agit du prodige francilien. Deux buts à Angers ce week-end (0-5) sont venus prouver, s’il y avait besoin, la valeur de l’attaquant.

Et justement, en parlant de valeur, sa carte boostée en regorge avec en premier lieu ce 92 (à +2) en vitesse ou encore ses 87 (à +3) en dribble. Grands ou petits espaces, M’Bappé peut tout faire et possède une statistique tir (83, contre 80 auparavant) permettant d’assumer un vrai rôle d’attaquant de pointe même si sa carte le mentionne entant qu’ailier droit.

Bon, on ne va pas vous mentir, son coût fait tousser, un peu, beaucoup, énormément. A 500 000 crédits, il faudra beaucoup de motivation pour vous le payer mais après tout, chaque bijou à un prix.